Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

region

  • Visite de l'Auberge du Père Bise !

    06 Avril

    Merci au Chef Jean Sulpice qui a pris sur son temps pour faire visiter son établissement à la délégation régionale !

    Resized_20170406_171110.jpg

    sulpice 3.jpg

    sulpice.jpg

    Avec Jean SULPICE et Vincent PACORET, président de la commission tourisme du département.

     

    Avec 180 millions de nuitées dont 56 millions de nuitées marchandes (hôtels, HPA et hébergements collectifs hors centres de vacances) et 3,2 millions de lits touristiques, l’offre d’hébergements en Auvergne Rhône-Alpes est une composante clé du tourisme. 

    Cet hébergement génère 80% des investissements touristiques, représente le 1er poste de dépenses du secteur et est surtout le 1er pourvoyeur d’emplois salariés du tourisme .

    Il faut noter aussi que l’hébergement détermine souvent la destination, qu’il est le prescripteur du lieu de vacances, d'où l'importance d'avoir sur nos territoires des établissements de qualité permettant d'atteindre et de fidéliser une clientèle étrangère dans un marché hautement concurrentiel.

    Merci à Jean Sulpice et Bravo à lui pour les projets qu'il porte pour son établissement et la commune de Talloires-Montmin.

     

     

     

  • Signature de la Convention Bilatérale Département / Région pour le développement touristique !

    Signature de la Convention Bilatérale entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Haute-Savoie. 

    17800148_1905303906352615_2360640101164898704_n.jpg

    conf presse.jpg

    Tout l’enjeu est de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes un modèle de performance économique en matière de tourisme et d’organisation de ces acteurs. 

    Des thématiques d’excellence constituent le cadre d’intervention privilégié de la Région afin de structurer l’offre touristique du territoire et favoriser ainsi l’attractivité d’Auvergne Rhône-Alpes :

    • pleine nature,
    • thermalisme et pleine santé,
    • Grandes Randonnées,
    • stations de montagne,
    • œnotourisme et gastronomie. 

    De manière transversale, une action est menée sur :

    • l’hébergement touristique avec la mise en œuvre de moyens adaptés en termes d’ingénierie et de conseils (notamment par l’extension/évolution du chéquier expertise tourisme),
    • le soutien à de Grands projets emblématiques (environ une dizaine), pour que la future politique touristique régionale s’incarne à travers un soutien à des projets touristiques structurants, reflets d’une production « phare » à la fois porteuse d’image et de retombées économiques significatives pour la Région. Cela passe par un soutien à des investissements plus importants sur quelques sites phares valorisés par/avec les acteurs locaux, pour favoriser une offre touristique ambitieuse qui permette de rendre lisible l’action touristique régionale.

    D’une manière générale, le soutien à l’investissement est renforcé pour générer emplois et valeur ajoutée sur les territoires. La Région privilégiera des aides directes aux entreprises et la création de dispositifs régionaux simples, lisibles, évaluables. La Région accompagne les entrepreneurs à tous les stades d’avancement de leurs projets.

    La Région s’appuie, en termes de promotion, sur des destinations à forte notoriété (européenne et internationale) pour favoriser la compétitivité touristique de la deuxième région touristique de France : Auvergne, Savoie Mont‑Blanc, Lyon, Vercors, Drôme provençale, Ardèche, Beaujolais…

     

  • Conférence de Presse du groupe Les Républicains de la Région Auvergne Rhône-Alpes!

    CONF PRESSE LW 31 MARS.jpg

    Voici le vrai bilan de notre majorité : en 1 an seulement, la situation est rétablie !

    En un an, avec Laurent WAUQUIEZ, nous avons redressé la barre, sans aucune hausse d’impôts :

    • 75 M€ d’économies de fonctionnement en 2016, à nouveau 75 M€ en 2017, pour 300 M€ prévus sur 5 ans. De toutes les régions, nous sommes celle qui a réalisé le plus d’économies ;
    • éthique des élus et de la collectivité (diminution du nombre de directeurs, de vice-présidents, fin des dépenses de prestige, du remboursement des frais de taxis, de communication, baisse de 10% des indemnités des élus) ;

    C’est grâce à ces efforts, associés au talent et à l’énergie qui émanent de nos territoires auvergnats et rhônalpins, que nous entendons faire de notre région la région leader en France.

    Avec Laurent WAUQUIEZ, promesses tenues, valeurs assumées !

     

    UN GRAND BOUCLIER DE SÉCURITÉ POUR NOTRE RÉGION

    • Sécurisation des lycées et de leurs accès : 300 lycées déjà sécurisés ou en cours ;
    • Sécurisation des TER, des gares et de leurs abords ;
    • Vidéosurveillance.

     

    POUR LE TRAVAIL ET LE MÉRITE

    • Lutte contre le travail détaché ;
    • Préférence régionale ;
    • Dispositifs RSA droits/devoirs: de vraies formations vers l’emploi pour les bénéficiaires du RSA, un contrôle sur leur effectivité et un accompagnement de tous ceux qui produisent des efforts pour un retour vers l’emploi ;
    • Formation professionnelle axée sur les métiers en tension ;
    • Bourses au mérite pour les bacheliers mention TB, vecteur d’excellence.

     

    INVESTIR ET INNOVER pour redonner le goÛt de l’avenir

    • Renégociation avantageuse du CPER : + 1 Md€ pour nos territoires ;
    • Silicon Valley européenne et lancement du Campus du numérique ;
    • Plan d’investissements Montagne, Thermalisme, départements enclavés.

     

    UNE RÉGION RÉCONCILIÉE AVEC SA RURALITÉ

    • Rétablissement de l’investissement pour nos communes rurales, sacrifiées par les précédentes majorités au profit des métropoles et grandes villes ;
    • Fin du dogmatisme environnemental : des partenariats inédits avec les Fédérations régionales des chasseurs et des pêcheurs ;
    • Sauvetage des lignes ferroviaires condamnées par la gauche.

      17757255_10213035194183344_3326885901745761699_n.jpg

  • L'appel à manifestation d'intérêt sur les investissements touristiques de pleine nature est lancé !

    En mode sérieuse et studieuse :=)  pour présider la commission Tourisme et Thermalisme au sein du Conseil Régional !

    Avis aux maires et Présidents d'EPCI : l'appel à manifestation d'intérêt sur les investissements touristiques de pleine nature est lancé !

    Lire la suite

  • Déplacement au salon de l'agriculture !

    salon,agricultire,paris,mars,savoie,journée,agricole,producteur,region

    salon,agricultire,paris,mars,savoie,journée,agricole,producteur,region

    salon,agricultire,paris,mars,savoie,journée,agricole,producteur,region

     

    J'étais présente le 1er mars au salon de l’agriculture, aux côtés de nos agriculteurs et producteurs pour la journée consacrée aux Savoie.

    La nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes est une terre d’agriculture. Elle occupe plus de 43 % de son territoire et compte 62 500 exploitations agricoles.

    Les actions des Régions en matière de politique agricole portent essentiellement sur l’installation, la valorisation des produits, les stratégies de filière, la modernisation des exploitations.

    Objectifs : donner au monde agricole les moyens de vivre et de nourrir les villes avec des produits de qualité, limiter l'expansion urbaine et le grignotage des espaces agricoles et naturels.
    Depuis le 1e janvier 2015, les Régions ont en charge la gestion du Fond européen agricole pour le développement rural (Feader), qui finance les programmes de développement rural opérationnels.

    Pour la période 2014-2020, l’Europe intervient en cofinancement de crédits nationaux. Plus de 1,7 milliard d’euros iront ainsi, dans notre région, sur des projets liés à l’agriculture, l’alimentation, les forêts et les zones rurales.

    Par ailleurs, la loi Notre adoptée en juillet renforce les compétences régionales. L’agriculture est au cœur du futur « Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires » (SRADDET) que la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes doit adopter d’ici 2019.

    Il concerne de nombreuses thématiques : l’implantation d’infrastructures d’intérêt régional (dont les routes ou encore la fibre optique), le désenclavement des territoires ruraux, l’habitat et la gestion économe de l’espace, les déplacements, la lutte contre le changement climatique, la maîtrise et la valorisation de l’énergie, la pollution de l’air, la protection et la restauration de la biodiversité, et enfin la prévention et gestion des déchets.


    La Région est aussi la collectivité territoriale responsable de la définition des orientations en matière de développement économique. Elle a élaboré un Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDE2I). Il contient un volet spécifique consacré au développement des activités agricoles, artisanales, industrielles, pastorales et forestières.

     

    salon,agricultire,paris,mars,savoie,journée,agricole,producteur,region

    salon,agricultire,paris,mars,savoie,journée,agricole,producteur,region

    salon,agricultire,paris,mars,savoie,journée,agricole,producteur,region

    salon,agricultire,paris,mars,savoie,journée,agricole,producteur,region

  • Inauguration du 25eme RAP !

    rap,rencontre,avenir,profesisionnel,forum,emploi,economie,jeune,formation,region

    "Bonjour à tous,

    Je voulais tout d’abord remercier Jean-Marc DUSSERE et tous les bénévoles qui ont participé à l’organisation de ce bel événement,

    Merci également aux Partenaires, établissements scolaires et de formation, et aux entreprises présentes.

    Je suis heureuse de représenter la région pour l’inauguration de cette 25ème édition des Rencontres de l’Avenir Professionnel.

    Aujourd’hui, notre pays compte 5,777 millions de chômeurs toutes catégories confondues, 100.000 jeunes quittent, chaque année, l’école sans diplôme, sans qualification, 2 millions de jeunes de 16 à 25 ans ne sont ni à l’école, ni en formation, ni emploi et 1 jeune actif sur 4 est au chômage.

    Au vu de ces chiffres cette rencontre, ce forum des métiers revêt une importance particulière.

    Sortir des études et commencer sa vie professionnelle par une période de chômage est dramatique, inacceptable !

     

    • D’où l’importance de l’échange, du contact, de ce type de salon, pour que chaque jeune puisse trouver SON orientation,

     

    • D’où l’importance de développer des contacts entre les entreprises, notamment locales, et les jeunes élèves leur permettant de trouver leur voix mais aussi de découvrir le monde du travail,

     

    • D’où l’importance de mettre en place et de développer au sein de notre région, comme nous le faisons actuellement, des formations qualifiantes ou certifiantes en adéquation avec les besoins réels des territoires et les besoins de recrutement de nos entreprises ; des formations qui apportent les meilleurs taux d’insertion professionnelle durable…

     

    Parallèlement, Il est impératif que l’on donne, à nos enfants, l’envie d’aller travailler !!!

    Le travail n’est pas une maladie comme le disait avec humour Coluche, ce n’est pas une corvée que d’aller travailler.

    Permettez-moi de vous raconter ma visite médicale du travail, effectuée il y a quelques semaines, par un médecin très agréable et certainement très compétent mais qui m’a expliqué en 10 minutes :

    1. Qu’étant souvent sur les routes, j’avais un risque de 3/3 d’avoir un accident de voiture,
    2. Qu’étant sur mon écran d’ordinateur un certain nombre d’heures par jour et par semaine, j’avais un risque de 3/3 d’avoir de gros problèmes de vue,
    3. Que rencontrant un nombre n’important de personnes par semaine, j’avais un risque de 3/3 de subir des pressions, d’avoir du stress ou de faire un burn out….

    A la fin de l’entretien lorsque je lui ai dit qu’il avait oublié de me demander à combien j’estimais le plaisir de travailler, ce même médecin interloqué m’a dit ne pas comprendre la question…

    Travailler est une chance, un moyen d’accéder à la liberté, à l’indépendance, à la dignité, cela peut être un moyen de s’épanouir … de rencontrer du monde … d’évoluer, d’apprendre toujours, …  On peut être heureux d’aller travailler !

    Arrêtons cette communication qui présente principalement le travail comme une contrainte et un compte de pénibilité.

     

    Par ailleurs, l’emploi doit être la priorité de tous les politiques !

    Nous venons de voter, au sein de notre région, le SRDEII.

    Le développement économique est notre priorité ! Nous souhaitons la création de 70.000 nouveaux emplois sur ce mandat, mais nous n’oublions pas que se sont nos entreprises qui créent la richesse et les emplois.

    Notre rôle à nous les politiques, c’est d’être aux côtés de nos entreprises, de nos investisseurs pour les aider dans la recherche et développement, dans l’innovation, en leur facilitant la vie, en les accompagnant dans leurs évolutions, en limitant au maximum les taxes qui pèsent sur le travail, …

     

    Nous sommes dans une Région d’excellence, véritable moteur pour l’avenir de nos territoires et l’avenir de nos jeunes.

    Je ne doute pas qu’ensemble nous réussirons à porter nos jeunes vers cette excellence tout en leur permettant d’exprimer leurs talents !"

    rap 2.jpg

    rap 3.jpg

  • Boites mail régionales espionnées !

    Toujours en session, ce soir, à 22h00.

    Reprise des travaux et débats, sur le problème d'espionnage des boites mail...

    Laurent WAUQUIEZ a décidé de porter plainte !

       http://www.leprogres.fr/lyon/2017/02/09/region-les-boites-mails-espionnees-sous-queyranne

     

  • Nouvelle politique sportive Régionale !

    Veuillez, ci-dessous, la délibération et mon intervention, concernant la nouvelle politique régionale :

    "Monsieur le Président,

    Chers collègues,

    Nous sommes fiers qu’Auvergne-Rhône-Alpes, soit LA première région de France en nombre de clubs et d’équipements sportifs.

    Nous tenons à son statut de région dynamique et sportive et nous nous inscrivons dans l’ambition de positionner notre région comme la première région sportive de France.

    Dans notre région, le sport revêt plusieurs dimensions, et nous sommes très attachés à chacune d’elles.

    Il est d’abord un formidable vecteur de lien social, source d’apprentissage, d’éducation portés par les structures associatives et les clubs qui proposent au cœur des territoires, des activités sportives à un public très large tout en transmettant aux millions de licenciés les valeurs universelles du sport. 

    Il est également source d’excellence, pour près de 1000 sportifs de haut niveau qui portent avec fierté les couleurs de notre région, dans les grandes compétitions nationales et internationales.

    Mais le sport, c’est aussi une activité de loisir et une pépinière d’emplois, dans les clubs et les structures dédiées, (comme les CREPS, les centres de formations agréés, les Pôles France et Pôles Espoirs) dans l’industrie et la commercialisation des articles de sport. Notre région est la région d’Europe qui a, au km², le plus grand nombre d’entreprises du sport.

    C’est pourquoi, notre Région ne se contentera pas de financer aujourd’hui le sport dans le seul cadre de sa compétence obligatoire. En Auvergne-Rhône-Alpes, nous voulons le sport partout, pour tous, à tous les niveaux.

    Comme l’a indiqué la vice-présidente Marie-Camille Rey, la Région sera désormais le partenaire majeur de tous les acteurs du milieu sportif. Engagée dans la construction d’équipements sportifs, d’envergure et de proximité, dans les structures adaptées à la pratique handisport ; en soutien aux manifestations sportives nationales, internationales et à toute initiative locale source de promotion et de développement du territoire. La région sera aux côtés des sportifs de haut niveau durant leurs parcours mais aussi pour favoriser leur insertion professionnelle…

    Enfin, la région sera dorénavant aux côtés des clubs et associations, qui vivent chaque semaine grâce à l’implication de très nombreux bénévoles passionnés. Ces bénévoles sont le maillon essentiel de la vie associative.

    Aider les clubs qu’ils animent en les accompagnant dans leurs investissements, c’est reconnaitre leur importance et leur engagement en termes de responsabilités et de temps passé au service des autres.

    En ma qualité d’adjoint aux sports, je peux vous témoigner que l’annonce de votre politique sportive, nouvelle, innovante et ambitieuse et notamment la création des 2 fonds de soutien pour les clubs non professionnels et pour le sport adapté et le handisport, a créé une réelle émulation au sein de nos clubs et suscite un intérêt tout en répondant à un vrai besoin !

    Merci Mme la Vice-présidente, pour cette politique régionale qui investit dorénavant tous les terrains du sport !

    Monsieur le Président, l’ensemble des élus du groupe Les Républicains, Divers Droite et Société Civile, approuve cette politique en faveur du sport et votera avec enthousiasme ce rapport.

    Je vous remercie."

    008-Promotion du sport délibération.pdf

     region,politique,sportive,sport,soutien,sportif,fevrier,2017

     

  • Les gendarmes d'Annecy-le-Vieux/Groisy mobilisés!

    Ce lundi 6 février, avait lieu au sein de la compagnie de la communauté de brigades d'Annecy-vieux-Groisy du groupement de gendarmerie Départemental, l'inspection de la communauté de brigades, sous le commandement du Lieutenant NAUD.

    J'étais présente ainsi que de nombreux élus, afin de rappeler à nos forces de l'ordre mon soutien le plus respectueux.

    L'occasion m'a ainsi été donnée de présenter les actions prioritaires de la région en termes de sécurité que ce soit dans nos lycées, les gares et transports régionaux mais aussi auprès des communes, en participant à leurs projets d'investissements en matière de vidéosurveillance ou vidéoprotection.

    Par ailleurs, la gratuité des TER pour nos forces de l'ordre, sur toute la région, est un vrai plus pour la sécurité de nos voyageurs.

    FullSizeRender (5).jpg

    genadraei.jpg

    gena.jpg

     

     https://www.francebleu.fr/infos/politique/laurent-wauquiez-annonce-les-ter-gratuits-pour-les-forces-de-l-ordre-en-auvergne-rhone-alpes-1477324916

     

  • La Région partie prenante du Schéma Directeur d’aménagement Numérique de Haute-Savoie!

    syane 3 fev.jpg

    C'est avec plaisir que je représentais la Région, ce vendredi matin, lors du 1er COPIL du SDTAN (Schéma Directeur d’aménagement Numérique) de Haute-Savoie.

    Vous trouverez, ci-dessous, les informations relatives à la politique numérique régionale dont la feuille de route sera adoptée lors de notre session du 09 février.

    Le numérique fait partie des priorités régionales. A ce titre, il est profondément ancré, de façon transversale, dans chacune de nos politiques : développement économique, tourisme, transport, sécurité, lycée et formation, R&D, Innovation, …

    Nous souhaitons que la région Auvergne-Rhône-Alpes devienne LA Silicon Vallée Européenne, la 1ère région connectée, une région créatrice d’emplois et créatrice de service.

    Avec un budget total consacré au numérique de 650 millions sur 4 ans, nous mettons des moyens conséquents afin de concrétiser nos ambitions.

    La Région Auvergne Rhône-Alpes entend rester la 1ère région en déploiement de fibre publique et couvrir tout le territoire à un débit minimum de 30 Mbps.

    Pour autant, même si la fibre optique demeure la technologie prioritaire, Il faut être pragmatique et réaliste. Une couverture en FttH pour tous (fibre jusqu’à l’abonné) nécessite beaucoup de temps. Or, ce qui compte avant tout, c’est la satisfaction du bénéficiaire qui attend dans un délai acceptable un débit cohérent avec ses usages. Pour ce faire, il faut être en mesure de proposer à tous et à brève échéance une connexion Très Haut Débit satisfaisante.  

    S’agissant de la téléphonie mobile, la feuille de route régionale ne mentionne volontairement pas de valeur absolue de départ ou d’arrivée car il n’est pas possible de connaitre aujourd’hui avec exactitude le nombre de sites en zones blanches (données non fiables des opérateurs, non accessibles en open data). Mais, à titre d’exemple, la région a déposé le 15 septembre 2016, en coordination avec les 12 Départements dont la Haute-Savoie, 91 sites en zones blanches sur 194 au niveau national dans le cadre d’un appel à projets de l’Etat qui n’a toujours pas annoncé les résultats. Plus que jamais, la Région va tout faire pour que le maximum de ses sites zones blanches soient retenus et ira même au-delà des zones blanches en engageant des travaux sur l’amélioration des zones grises.

    La Région va également engager rapidement un travail visant à dématérialiser 90 % des démarches des usagers. Parallèlement, elle va proposer un E-pass citoyen qui est une offre de services publics, de proximité et du quotidien, publics et privés, sans couture. Ex : un lycéen dispose aujourd’hui d’une carte jeunes, d’un accès ENT, d’une carte de transport pour lesquels il utilise un identifiant et/ou une carte d’authentification sans compter ses autres activités quotidiennes (club de sport, médiathèque, location de vélo…).

    E-pass citoyen est une solution innovante d’accès simplifiée, unique et sécurisée à tous ces services. Elle est unique en France et en Europe (l’Estonie, représentée au Digital Summit, très avancée dans la dématérialisation des services publics, n’est pas allée aussi loin dans la dématérialisation des services de proximité et surtout dans le lien avec les offreurs de services privés avec effet positif sur l’économie régionale et le développement des startups).

    Il s’agit d’un projet éminemment fédérateur ouvert à la réflexion avec toutes les collectivités désireuses de s’engager dans une démarche de dématérialisation et d’amélioration du service rendu aux citoyens. La Haute-Savoie avait fait savoir lors du Comité Stratégique du Numérique du 3 novembre 2016, présidé par Juliette Jarry, Vice-présidente en charge du numérique, qu’elle serait intéressée par une démarche coordonnée par la Région. L’élaboration du SDTAN usages Haute-Savoie nous permettra de consolider ce travail en commun.

    Par ailleurs, la Région se donne comme objectif de créer 10.000 emplois dans le numérique pour notamment permettre de réduire de moitié le pourcentage d’entreprises ayant des postes non pourvus (45% des entreprises du numérique concernées). Les entreprises de la filière numérique déclarent en effet avoir renoncé à la création de 1 800 postes en Auvergne-Rhône-Alpes sur les 12 derniers mois faute de candidatures adaptées (source étude Fafiec – Sondage KYU Lab mai 2016).

    La Région souhaite également accompagner 750 startups via notamment un renforcement des dispositifs de financement de la croissance des jeunes entreprises innovantes, de fonds propres et prêts, mise en relation avec des Business Angels…

    Enfin, le projet de création d’un Campus Numérique est désormais entré dans une phase de négociation avec une dizaine d’acteurs retenus suite au lancement d’un appel à manifestation d’intérêt (78 candidatures reçues). Ils seront les opérateurs des premières formations du Campus à compter de la rentrée universitaire 2017 sur le site temporaire de Lyon avant le site définitif à Charbonnières-les Bains à horizon 2019 - 2020. Une labellisation de structures de formation hors les murs est également enclenchée visant un maillage complet du territoire sur les formations innovantes à forte composante numérique.

    D’ores et déjà, Xavier Niel a annoncé à l’occasion du Digital Summit du 30 janvier 2017 que l’Ecole 42 dont il est le fondateur à Paris accompagnerait le projet de création d’une école de codeurs à Lyon (ouverture à la rentrée 2017).